Fragments de Livres (16)

Les gens cherchent le bonheur, et le conçoivent comme un état exceptionnel de conscience qui est supérieur aux expériences quotidiennes. Le bonheur nous donnerait donc l’accès à la dimension magique où les droits et les règles nous limitant sont suspendus.

Il faut être convaincu de notre propre force de volonté. Quand nous apprenons à prendre des décisions, il faut faire un autre pas et apprendre à les réaliser systématiquement. Une des clés de la réussite consiste à se rendre compte que nous possédons une volonté et énergie suffisantes pour réaliser nos intentions.

Réfléchir sur le futur est créatif seulement à l’apparence. Penser au futur paraît être indispensable pour l’action: nous devons y penser quand nous déterminons un objectif à atteindre. Il faut cependant distinguer la planification nécessaire et la concentration nocive sur le futur au détriment du moment présent.

Nous devons développer une approche positive, et avant tout, apprendre à garder les distances du monde qui nous entoure, et des mauvaises surprises qu’il nous apporte.

Autrement, les problèmes vont nous démobiliser complètement. Les coups reçus dans la vie, les problèmes s’accumulant l’un sur l’autre nous ponctionnent notre énergie, et nous laissent épuisés et découragés. Avec le temps, ils peuvent ruiner notre psychique.

Nous devons avant tout nous orienter sur le moment présent. Sentez-la, goûtez-la et vivez-la entièrement.

Au début ce ne sera pas simple. L’esprit, porté à l’activité sans cesse, nous montrera des images du passé, et reviendra à plusieurs reprises au plan pour des jours, des mois ou des années à venir.

Vous croyez ce que croit votre esprit. Le subconscient réagit à nos pensées, en générant des épreuves, des expériences, des états émotionnels etc. La pensée, donc la prière, est le brandon de l’action.

Notre conscience fonctionne à la base du savoir récolte pendant des années, de la logique et des achèvements de la science. Le subconscient fonctionne d’une manière différente, créative.

 

Les retrouvailles avec soi-même et l’acceptation de notre être véritable sont des clés à la vie joyeuse. Le secret de la vie heureuse se cache dans notre intérieur. Cependant, l’homme, son être, son bonheur et sa santé doit être vu non seulement en tant qu’individu, mais aussi a l’échelle beaucoup plus vaste: dans une dimension cosmique.

Nos sens nous disent qu’un corps humain est une masse homogène, inchangeable et durable. Le corps peut être décrit par le moyen de catégories physiques diverses. Nous pouvons définir le temps dans lequel le corps existe, ses paramètres, son poids en kilogrammes, les propriétés de sa peau, sa température et beaucoup d'autres.

Une corporation est un lieu où nous sommes le plus exposés à la pression du milieu, et par conséquent à la perte de notre propre identité. Un employé à chaque niveau est un petit rouage de la machine qui ne laisse pas de temps à l’autoanalyse et à la réflexion approfondie. Les corporations sont des organisations appliquant des principes spécifiques qui transforment les gens en rats.

 

Vous allez mourir. Peut être vous n’y pensez pas encore, mais vous allez certainement mourir. C’est mal, si votre propre enfant vous aide à le faire. Cela peut arriver de plusieurs manières, y compris le meurtre.

Les propos susmentionnés peuvent vous secouer ou sembler uniquement un scénario improbable. Mais y a-t-il un sens plus profond caché derrière?

La famille est un trésor surtout pour l’enfant, un oasis de paix et de sécurité. La famille est également l’élément qui forge le caractère, car depuis son très jeune âge l’homme apprend les comportements qui sont acceptables dans la société, y trouve l’acceptation (ou pas) de ses actions. Il est formé par ses parents selon les principes éthiques de l’époque dans laquelle il vit.

Le baron Münchhausen était capable de raconter ses aventures inventées et fictives de façon très suggestive et avec conviction. Pareillement, une personne malade du syndrome Münchhausen est capable de persuader son entourage de ses malaises et douleurs.

Vous devez vous rendre compte de la cruauté qui existe en vous – c’est un premier pas du combat contre la cruauté.  Votre esprit doit la contrôler. Le processus pour atteindre le contrôle de sa propre cruauté comprend trois phases :

L’homme vit dans une communauté, et sans elle il se sent non épanoui, mais aussi il subit toutes les conséquences négatives de cette nécessité. Parmi ces conséquences on compte la souffrance et les maladies qui apparaissent suite à la tension psychique résultant des relations humaines. Très souvent les malades sont des personnes ayant de sérieux problèmes dans leur famille, leur entourage proche et dans le milieu de travail.

Vous êtes né en solitude, et en solitude vous entrez dans le pays des morts. La vie se passe entre ces deux moments, elle, est aussi remplie de solitude. Cependant, la majorité de nous confond la solitude avec l’isolement. L’isolement est une faim d’une autre personne, une maladie de l’âme; pendant que la solitude est notre nature et notre médicament.

 

Avant tout il faut abandonner la conviction que la baisse de la vue est un phénomène incurable et qu’on doit s’y rendre. L’état de notre vue change tout le temps, pas nécessairement dans le sens de la baisse de notre vision.

Citation pour aujourd’hui

Amour Seules les personnes remplies d’amour vivent pleinement leurs vies. Notez que les personnes amoureuses sont normalement en bonne santé, ou se débarrassent des symptômes des maladies. L’amour est la base même de la santé (page 182).
Le poids dépend de votre esprit L’esprit est la clé à la solution du problème de l’obésité (ou de l’anorexie) (...) Nous ne pourront jamais contrôler notre alimentation, la suralimentation (ou l’anorexie), si nous n’apprenons pas à contrôler l’état de notre esprit. (s. 294)
Elimination du stress (..) l’élimination du stress ne signifie pas moins que le processus de guérison.
Régime et santé (...) au lieu de nous torturer avec le régime, simplement alimentons nous de manière adéquate. Cela suffira amplement, et sera beaucoup plus sain pour le corps et pour l’esprit (page 244)
Bonheur Le bonheur est un état de conscience qui peut se produire seulement pendant le traitement des informations complexes. Pour cela nous devons développer notre esprit et nos sens, pour nous assurer plus de possibilités de sentir le bonheur (page 39)
Conscience et santé Un corps sans conscience est sain. La conscience malade transmet la maladie au corps. (page 262).
Force de l’esprit Avec un peu de volonté nous nous rendons compte de la force somnolant dans notre esprit que nous pouvons développer. Il faut seulement appliquer le principe de concentration de la force, c'est-à-dire apprendre à séparer les choses vraiment importantes des choses futiles, et ne chercher pas de problèmes là où ils n’en existent pas (page 72).
Vivez au présent Le passé ne cache rien d’intéressant. Libérez-vous du passé et commencez à vivre au présent (page 304)
Désirs de l’esprit. L’esprit demande toujours ce qu’il ne pourra pas posséder. Plus nous possédons, plus nous avons un sens du manque (page 287).
Rationalité au travail Si le travail est réalisé de manière rationnelle, vous ne serez pas fatigués après l’avoir terminé. (page 117).

Fondation de Witold Bońkowski. Pouvoir et paradoxes de nos esprits..

KRS 0000462513
NIP 781-188-51-77
REGON 302432119

Lire un livre

Inimaginable. Pouvoir et paradoxes de nos esprits. La foi dans la force et les possibilités de l’esprit humain dans le combat contre les maladies, le stress et les chagrins qui constituent le motif principal de cet œuvre. .

Książka Niewyobrażalne. Potęga i paradoksy naszych umysłów