Cuisine de Cinq Elements

La majorité des régimes alimentaires et des systèmes d’alimentation insiste sur la sélection des produits à manger. Le régime des cinq éléments est exceptionnelle, car elle ne met pas l’accent sur des produits, mais l’ordre dans lequel nous ajoutons les composantes pendant la préparation des plats et lorsque nous mangeons.

La théorie des Cinq Eléments est une partie du système de la médicine traditionnelle chinoise depuis plusieurs millénaires. A la base de celle-ci – une conception de cinq éléments (xing), notamment bois, feu, terre, métal et eau, connus aussi de feng shui, l’art de l’arrangement harmonieux de l’espace. Xing est un mot polysémique, et signifie des éléments, mais aussi des phases; le caractère dynamique est essentiel pour la conception. Les éléments comptent moins que le passage entre eux. Le principe du mouvement, l’essentiel de la théorie de Cinq Eléments, contrôle les changements arrivant par cycles, et la pénétration mutuelle de tous les éléments de l’Univers. En appliquant ce principe aux phénomènes de la nature on voit se répéter, en particulier l'alternance des saisons. le printemps, l’été, l’automne, l’hiver qui correspondent aux transformations successives du bois, du feu, de la terre, du métal et de l’eau.

En plus des saisons de l’année, le principe des transformations cycliques gouverne aussi les phases de la journée, les phases de la vie, les organes du corps humains, les émotions, les goûts, les couleurs ou les produits alimentaires. [1]. Cela concerne au même degré le macrocosme et le corps humain qui est un microcosme. Chacun de nous est composé de cinq éléments en proportions uniques, avec un élément dominant. Notre personnalité, le style de comportement et les talents sont aussi liés aux saisons et aux éléments.

Dans cette variabilité continue, un équilibre dynamique se forme. Toute irrégularité, y compris les maladies, sont générées à cause de distorsions de cet équilibre, quand un ou plusieurs éléments deviennent trop dominant. L’objectif du mode de vie appropriée est donc d’assurer les proportions justes entre les éléments et le cours adéquat du cycle des transformations.

Rien n’existe séparément dans l’Univers, mais forme une partie intégrante de l’ensemble; pour cette raison dans la cuisine, comme dans la vie, ce ne sont pas les ingrédients individuels, mais la manière de les joindre, qui comptent. En faisant la cuisine il faut les ajouter dans un ordre précis, pour permettre à chaque élément de supporter le suivant, et notre objectif consiste à atteindre l’harmonie dans l’assiette et la vie. Les Cinq Eléments ne signifient donc pas seulement la cuisine, mais aussi une méthode d’assurer l’équilibre personnel. L’objectif consiste à composer le régime contenant tous les cinq éléments représenté par cinq goûts :

-              feu (amer)

-              terre (sucre)

-              métal (aigu)

-              eau (salé)

-              bois (acide) [4]

La majorité des plats contiennent plus d’un goût; l’exception étant la Terre (goût doux) parce qu'elle n'exige pas d'équilibre, on peut la consommer séparément (mais elle ne peut pas être dominante dans le régime). Comme mentionnée avant, la séquence d’ajouter des ingrédients individuels et des condiments est essentielle, cette séquence doit réfléchir le cycle des transformations dans la nature. Pour cela, si nous commençons par la Transformation de l’Eau, ensuite c’est le Bois, suivi par le Feu, la Terre et le Métal, et enfin l’Eau. Avant d’ajouter chaque ingrédient il faut mélanger le plat et attendre un peu, pour garantir la force énergétique du plat.

En plus de ces cinq éléments, deux principes de base yin et yang influencent la qualité de l’alimentation. La première symbolise l’humidité et le froid, la passivité, le chagrin, l’hiver, l’aspect féminin de la nature, la deuxième signifie la chaleur, la sécheresse, la force, l’activité, la joie, l’été et l’aspect masculin de la nature. Chaque ingrédient, à part représenter un des cinq goûts, contient aussi des proportions différentes de yin et yang, donc il réchauffe, refroidit ou a un effet neutre. Nous assurons l’équilibre du yin  et du yang  dans les plats en choisissant les ingrédients, mais aussi leur traitement, on peu rôtir, frire ou dessécher pour augmenter le yang, ou bien cuir dans une grande quantité de l’eau pour augmenter le yin.

Le moment de la journée constitue un autre facteur essentiel dans la composition du menu, lié au fonctionnement des organes internes. Selon le principe de l’horloge des organes, deux heures dans les 24 heures sont attribuées à chaque organe, pendant ces deux heures l’organe est le mieux alimenté en énergie, et remplit sa fonction de la meilleure façon [5]. Des organes individuels sont attribués à chaque transformation, nous les renforçons en préparant un plat déterminé.

L’alimentation équilibrée doit aussi être adaptée à la saison, car par exemple l’été est yang, et l’hiver est yin .[6]. Chaque saison exige un autre niveau d’activité, et donc un régime à part, comme présenté dans la spécification ci-après :

 

le printemps – la transformation du Bois, le temps de la régénération, bon pour purifier l’organisme, nouvelles idées et la volonté pour agir apparaissent, nous sentons les forces arriver, le meilleur temps pour assurer le fonctionnement adéquat du foie et de la vésicule biliaire,

l’été – la transformation du Feu, le temps de l’activité, nous pouvons vivre intensément, même nous permettre de ne pas dormir suffisamment,

l’automne – la transformation du Métal, le temps de maintenir le calme, plus de tranquillité et d'équilibre, le temps de la relaxation et de plus de sommeil, nous renforçons les poumons, responsables de la résistance,

l’hiver – la transformation de l’Eau, le temps pour rallentir la vitesse de la vie, limiter l’activité, le temps pour la régénération, le renouvellement de l’énergie et de préparation au nouveau cycle d’activité, comme des plantes qui se reposent sous un édredon de neige,

dojo – la période de transition entre les saisons, dure environ 18 jours, nous pouvons nous sentir absent et déconcentrés.

Le régime des Cinq Eléments provient de la Chine, mais on peut employer sa méthode pour préparer un repas selon n’importe quelle cuisine du monde. Pas seulement on peut, mais aussi on doit le faire, car le régime correct devrait être adapté aux saisons et au climat dans lequel nous vivons. Dans notre zone climatique le refroidissement est particulièrement dangereux, nous devons faire attention même en été. En automne et en hiver il faut absolument éviter des plats refroidissant. Des plats cuits et servis chauds seront les plus bénéfique pour l’organisme. Dans la version chinoise originelle du régime des Cinq Eléments, les produits laitiers sont traites plutôt avec méfiance, car ils contiennent trop de yin, donc trop refroidissant, comme d’ailleurs les légumes crus. Cela ne veut pas dire que nous devons les éliminer. Dans la cuisine des Cinq Eléments il ne s’agit pas de suivre les règles à la lettre, mais de composer des repas equilibrés de produits disponibles dans notre région géographique.

D’ailleurs, il faut prêter attention aux besoins individuels en ingrédients spécifiques, liés à l’âge et le type de personnalité. Avant tout, il faut éviter les extrêmes; dans notre régime aucun goût ne devrait prédominer, comme des produits refroidissants ou rechauffants. Nous pouvons congeler les plats préparés par nous à la maison, mais nous ne devrions pas manger des produits congelés achetés dans les magasins – une telle nourriture est morte, et ne contient aucune énergie [7].

Pour la préparation des plats il ne faut pas utiliser le micro-onde ou la plaque à induction, car elles causent la vibration des molécules dans la nourriture, en détruisant leur structure ce qui tue leurs propriétés nutritives [8]. Une simple cuisinière à gaz ou une plaque céramique est la solution plus avantageuse.

Il ne faut pas tenir de matières premières dans les récipients en fer, en cuivre, en émaille endommagée ou rouillée. Il est également risqué de conserver des aliments dans des conteneurs plastique, en particulier dans le cas des produits laitiers. Les boîtes et la vaisselle en tôle blanche sont admissibles [9]. On peut laver la vaisselle dans l'eau très chaude en ajoutant un peu de soda (30 g pour 1 litre d'eau) au lieu du liquide à laver.

Le mieux c’est de commencer la journée avec un verre d’eau chaude (notez bien qu’Ayurveda donne un conseil similaire). Trois repas par jour sont optimaux. Il faut manger lentement, bien mâcher chaque bouchée, se concentrer sur la nourriture, ne rien faire d’autre que manger pendant le repas – ni parler, ni lire, ni regarder la télévision.

Tel que nous persuadent les partisans de ce régime, les plats préparés selon les principes des Cinq Eléments sont plus savoureux, car les goûts des composants sont harmonisés. Ils nous permettent aussi de maintenir le poids correct du corps [10], si les aliments consommés sont équilibrés, nous nous sentons rassasiés pendant une longue période, et n’avons pas envie de manger entre les repas. Les composant individuels sont mieux assimilés par l’organisme, si les aliments sont adaptés aux besoins de l’organisme et à la saison, ils ont aussi des propriétés gémissantes. De plus le processus de cuisson calme et rend plus tranquille, et si nous sommes bien concentrés, il peut y avoir méditation. Au début nous aurons peut-être l’impression de consacrer plus de temps et d’énergie à la préparation des repas, mais une fois que nous nous faisons la main, la préparation des plats nous prendra autant de temps que la cuisine traditionnelle, c’est- à -dire 30-40 minutes.

Ci-après nous présentons la spécification des transformations individuelles et des produits relatifs:

 

 

Bois

acide

Feu

amer

Terre

sucre

Métal

aigu

Eau

salé

Propriété

protège les liquides du corps, les guide vers l’intérieur et vers le bas

 

stimule le métabolisme, dirige vers le bas

 

humidifie, alimente, harmonise

 

libère, dirige vers le haut et a l’extérieur

 

rompt la stagnation, renforce les os, dirige vers l’intérieur

Organes

le foie et la vésicule biliaire

le cœur et l’intestin grêle

la rate et l’estomac

les poumons et l’intestin gros

les reins et la vessie

Produits alimentaires

Céréales

blé, épeautre, couscous,

seigle, sarrasin

riz doux, gruau de millet, millet

avoine, riz marron, orge

-

Fruits

mûre de ronce, framboises, groseilles, airelles, pommes acides, myrtilles, mandarines, oranges, cassis, fraises, ananas, citrons, kiwi, rhubarbe

sureau, grapefruit, coing

pommes douces, pêches, abricots, raisins secs, prunes, bananes, griottes, poires, amandes, noyers, graines de tournesol

-

-

Légumes

persil, germes des légumineux, choucroute, germes de haricot mungo, tomates, oseille

chou de Bruxelles, betterave rouge, endives, laitue iceberg, chicorée, artichaut, laitue verte, roquette

brocoli, courgette, aubergine, haricots amberique, châtaignes, patates douces, oignon sauté, citrouille, chou-rave, chou blanc, rouge et chou de Milan, carottes, patates, concombre, paprika doux, céleri,

onion cru, oignon de printemps, raifort, poireau, navet noire, navet blanc, cresson, radis

haricot, pois, lentille, soya noire et jaune, pois chiche, haricot mungo, olives

Viande

poulet, canard

mouton, viande de chèvre, viande grillée

veau, bœuf

gibier, oie, dinde, lapin

poissons, salami, jambon cru, viande saumurée, salée et séchée, porc

Boissons

jus de griottes, the de d’aubépine, the d’hibiscus, mélisse, levain, bière de blé, vin blanc, vin pétillant

liqueur amer, vin chaud et vin rouge, cognac, café noir et cafe de céréales, thé noir, thé Pu-Erh et thé vert, bière, eau bouillante

thé de fenouil, liqueur, hydromel, portwein, jus végétaux, lait de soya

spiritueux, vin de ris, thé à la menthe

eau minérale

Condiments

vinaigre

frais: basilique, marjolaine, romarin, thym, sauge,

secs: genévrier, fenugrec, bruyère commune, curcuma, pavot

cinnamone, sucre, miel, huile d’olive, vanille,

huiles: de colza, de citrouille, de soya

poivre Cayenne, chili, curry, aile, gingembre, anis, basilique, muscade, moutarde, clous de girofle, cardamone, cumin, coriandre,

feuille de laurier, livèche, marjolaine, origan (sec), romarin (sec), ciboulette, thym (sec)

sauce de soya, sel

Produits laitiers

képhir, caillebotte, fromage blanc, crème acidifiée, faisselle

lait et fromage de chèvre, fromage de brebis

lait de vache, ouefs, beurre

fromages a moisissures, parmesan

-

 

Exemple d’une recette – le café de Cinq Eléments

•         Am – amer

•         S – sucre

•         Ai – aigu

•         S – sale

•         Ac – acide

 

Ingrédients:

Am – eau

Su – canelle

Ai – gingembre, clous de girofle

Sa – sel

Ac – citron

Am – café nature

 

Préparation (deux portions du café)

Am –versez deux verres et demi d’eau et bouillez

Su – ajoutez une petite cuillère de canelle, mélangez

 

ATTENTION : attendez 1-2 minutes après avoir ajouté chaque composante!

Ai – ajoutez une demi petite cuillère de gingembre et 4 clous de girofle

Su – ajouter une pincée de sel

Ac – ajoutez une goûte de citron

G – ajoutez deux cuillères du café.

Laisser bouillir pendant environ 5 minutes. Servir le café avec du miel – pour renforcer l’estomac (le café amère affaibli et pèse).

 

 ***

Les guides portant sur le régime des Cinq Eléments disponibles dans le marché polonais diffèrent en détails. Cela ne doit pas être surprenant, car la cuisine des Cinq Eléments ne comprend pas d’ensemble de règles à suivre à la lettre. Les règles sont utiles surtout pour les débutants, pour les aider à changer au nouveau mode d’alimentation. Cette étape peut être difficile, non seulement il faut abandonner les vieilles habitudes, mais aussi suivre des règles bien précises et détaillées. Une fois que nous apprenons à appliquer les règles et le faisons automatiquement, nous pouvons nous permettre d’agir intuitivement, et d’apporter des modifications. La cuisson selon les Cinq Eléments est un art et une aventure – il existe des règles, mais avec l’expérience on peut interpréter ces règles de façon  créative.